Ministère de l'Environnement/PNUD Djibouti: Libérons notre instinct sauvage

6 juin 2016


Comme un peu partout dans le monde, la journée mondiale de l’Environnement a été célébrée au palais du peuple sous l’égide du ministre en charge de l’Environnement, Moussa Mohamed Ahmed. La cérémonie officielle de célébration de la journée de l’Environnement a réuni au palais du peuple, outre le ministre de l’Environnement, le ministre délégué au Commerce, Hassan Houmed Ibrahim, la Représentante Résidente du PNUD, Valérie Cliff et plusieurs hauts responsables dont le docteur Lafrance, pionnier à Djibouti dans le domaine de la protection de la nature. Le thème retenu cette année par les Nations unies est : « libérez votre instinct sauvage pour protéger la vie ! »

Le ministre de l’Habitat en charge de l’Environnement, Moussa Mohamed Ahmed, a présidé hier au palais du peuple la cérémonie de célébration de la journée mondiale de l’Environnement. Cette cérémonie, organisée par son département en partenariat avec le PNUD, a permis aux responsables politiques et onusiens d’échanger des réflexions sur la vulnérabilité des écosystèmes et sur les attitudes à adopter pour les protéger. Parmi les personnalités qui ont pris la parole hier pour parler de la nature et des menaces qui pèsent sur elle sur le territoire national, le docteur Lafrance, responsable du refuge animalier Decan. Ce vétérinaire au patronyme si prestigieux est le partenaire du gouvernement djiboutien dans le domaine de la protection de la nature. Son exposé a porté sur les espèces animales menacées d’extinction.

Le ministre de l’Habitat en charge de l’Environnement, Moussa Mohamed Ahmed, a axé son discours sur le commerce illégal de la vie sauvage qui rapporterait aux réseaux de braconniers et de trafiquants 15 à 20 milliards de dollars. « Au niveau mondial, nous sommes témoins, a ajouté le ministre, des dégâts causés sur notre environnement, nos moyens de subsistance, nos communautés et notre sécurité ».

Le ministre a fait observer que malgré un climat aride chaud, notre pays possède une biodiversité relativement riche et qu’il abrite des espèces animales et végétales rares comme le francolin de Djibouti, le palmier de Bankoualé, l’oryx, le requin-baleine, les tortues marines, etc. « Ces animaux, a-t-il dit, représentent un capital rare et parfois unique ». Il a aussi évoqué la forêt du Day, dont l’agonie se poursuit, et la mangrove de Godoria, un lieu particulièrement précieux pour la biodiversité marine.

Le ministre a souligné que pour inverser la tendance à la dégradation des écosystèmes, le ministère de l’Habitat et de l’Environnement est en train de mettre en œuvre plusieurs projets qui, a-t-il précisé, permettront de maximiser l’eau des précipitations par des ouvrages destinés à faciliter la recharge des nappes phréatiques et à freiner l’érosion et les écoulements torrentiels. Le ministre a appelé les Djiboutiens dans leur ensemble à adopter un comportement écologique et responsable afin que la protection de l’Environnement soit ancrée dans nos us et coutumes.

La Représentante Résidente du PNUD, Valérie Cliff s’est aussi exprimé pour tirer la sonnette d’alarme sur les proportions inquiétantes qu’ont prises les trafics autour du commerce de la vie sauvage. Selon elle, ces réseaux, motivés par le profit à court terme, sont en train de porter des coups mortels à l’Environnement. Elle a exhorté les populations et les gouvernements des quatre coins du monde à vaincre l’indifférence, à lutter contre la cupidité et à préserver notre patrimoine naturel pour les générations présentes et futures. C’est sur cette note d’espoir qu’elle a terminé son intervention.

Source : La Nation.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Djibouti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe