La MFF / Le PNUD Djibouti : Lancement d’un projet d’autonomisation économique des femmes

4 sept. 2016

Une importante cérémonie de lancement d’un projet d’autonomisation des femmes et des jeunes filles vulnérables a eu lieu à Arta. La ministre de la Femme et de la Famille, son collègue en charge de la Décentralisation, les autorités locales ainsi que l’ambassadeur des Etats-Unis et la Représentante Résidente du PNUD, Mme Valérie Cliff, étaient présents à Arta où la cérémonie de lancement du projet a eu lieu dans les locaux du conseil régional.

Rendre les femmes et les jeunes filles du pays économiquement autonomes a toujours été l’un des objectifs du gouvernement djiboutien qui, avec l’aide des organisations internationales et des pays amis, multiplie les actions pour y parvenir. Hier justement, la ministre de la Femme et de la Famille, Moumina Houmed Hassan, accompagnée de son collègue en charge de la Décentralisation, Hamadou Mohamed Aramis, lançait à Arta un projet d’autonomisation économique des femmes et des jeunes filles vulnérables. Il s’agit là d’un projet soutenu financièrement par l’USAID et techniquement par le PNUD.

L’ambassadeur des Etats-Unis, M. Tom Kelly, était d’ailleurs présent au conseil régional d’Arta où a eu lieu la cérémonie de lancement de ce projet. Les autorités locales dont le préfet Abdillahi Darar Okieh, le ministre de l’Energie chargé des Ressources naturelles, Yacin Houssein Bouh, originaire de la région, ainsi que la Représentante Résidente du PNUD, Valérie Cliff et le représentant de l’USAID, Gabriel Grau, étaient présents dans la grande salle de réunion du CR d’Arta.

Après un mot de bienvenue du président du conseil régional suivi de celui du préfet, la parole a été donnée à Valérie Cliff, la représentante du PNUD. Elle a souligné que ce projet visait à renforcer les capacités des femmes vulnérables pour faciliter leur autonomisation économique par un accompagnement pour la mise en place d’activités génératrices de revenus.

Elle a aussi rappelé que les bénéficiaires ciblées étaient des femmes et de jeunes filles vulnérables vivant dans les zones périurbaines et rurales. L’ambassadeur Kelly s’est pour sa part dit heureux de participer au lancement d’un projet qui aide les femmes à prendre en main leur avenir économique.

« Le gouvernement des Etats Unis est fier de soutenir le gouvernement et le peuple de Djibouti dans la création des opportunités économiques ainsi que la prospérité à Djibouti. Ce projet de deux ans pour un montant total de 1 million de dollars américains a été financé par l’USAID et sera mis en œuvre par le PNUD en étroite collaboration avec le MFF », a-t-il ajouté.

Le ministre délégué à la décentralisation M. Hamadou Mohamed Aramis, s’est pour sa part réjoui de participer au lancement d’un projet qui vise à autonomiser les femmes pour qu’elles puissent participer au développement local et pour qu’elles puissent épargner et s’organiser.

« Toute action destinée à renforcer le développement local contribuera à nous aider à avancer dans notre processus de décentralisation », a-t-il noté. Cette série de discours officiels a été clôturée par celui de la ministre de la Femme et de la Femme, Moumina Houmed Hassan qui a souligné que ce projet qui s’inscrit dans le cadre de la vision 2035 et de la SCAPE complètera la politique nationale du genre déjà engagé par le gouvernement de Djibouti. S’adressant aux bénéficiaire de ce projet, elle les a appelées à « utiliser à bon escient les matériels et autres équipements qui leurs seront octroyés pour qu’elles puissent s’affranchir de la précarité et contribuer au développement économique et social de la région. » Les officiels ont ensuite remis du matériel aux femmes d’Arta afin qu’elles se lancer dans des activités génératrices de revenus.

(Source : La Nation)

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Djibouti 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe