Rapport Indice de la Pauvreté MultidimensionnelleTélécharger

La pauvreté a de nombreuses dimensions qui vont au-delà de son l’expression monétaire. La nécessité de mieux comprendre les multiples façons dont les populations vivent la pauvreté s'impose de plus en plus, tout comme l'importance de mesurer les privations auxquelles les personnes sont confrontées. Mieux comprendre ces aspects est essentiel pour prendre de meilleures décisions en matière de politiques publiques. Il existe des parallèles évidents avec le développement humain, dont la pleine compréhension nécessite la prise en compte de nombreuses dimensions de la vie, allant de la santé, de l'éducation et des revenus à la participation et à l'autonomisation.


Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a été un pionnier dans l'élaboration de mesures plus larges de la pauvreté telles que l'indice de pauvreté multidimensionnelle (IPM) qui vise à élargir le débat sur la pauvreté en tenant compte de son côté subjectif : les gens peuvent aussi être considérés comme pauvres en raison de ce qu'ils ressentent, des aspects auxquelles ils attachent de l'importance.

En vue de lutter efficacement contre la pauvreté à Djibouti, Ministère des Affaires Sociales et des Solidarité et Institut National des Statistiques de Djibouti, avec le support du PNUD, ont conduit une étude en vue de définir l’indice de pauvreté multidimensionnel pour Djibouti.

L’Indice de Pauvreté Multidimensionnelle saisit les privations aiguës en matière de santé, d'éducation et de niveau de vie auxquelles une personne est confrontée simultanément. L’IPM pour Djibouti recouvre 5 dimensions : education, santé, conditions de vie, environnement sanitaire et emploi, basé sur 14 indicateurs qui reflètent des informations socioéconomiques adaptées au contexte djiboutien.